Notre café Jaurès mardi 19 mai à 18 h au Florida

Jaurès et la Méditerranée…

Une visite dans le passé pour une prospection d’avenir !

 

« J’ai sur le monde, si cruellement ambigu, une arrière-pensée sans laquelle la vie de l’esprit me semblerait à peine tolérable à la race humaine. » (Jean Jaurès, L’armée nouvelle, Chapitre X). Voilà l’idée fondatrice qui semble avoir gouverné à l’œuvre de l’illustre personnage et qui l’a amené à tenter d’expliquer le monde – comme le rappelle Henri Guillemin dans son livre L’arrière-pensée de Jaurès  – et de prodiguer les prescriptions qui en assureraient le « Salut » dans un élan quasi-métaphysique. « L’homme a été prolixe sur tous les sujets qui touchent à l’humain » – comme le précise un article de la Dépêche du midi du 31/07/2014 – et.. à chacun « son » Jaurès et chacun se doit d’en déchiffrer le message et d’en murir la réflexion dans cette idéaliste, certes, mais non moins nécessaire et rationnelle quête des fondements d’un monde nouveau, d’un monde différent. Alors, l’outre-méditerranée a aussi son Jaurès : Celui qui a décrié la colonisation, la soumission des peuples, l’oppression des civilisations, par disait-il, « les ruses… et… les brutalités de la conquête ». Ce Jaurès de la Paix, qu’on connait tant.. celui de la défense des droits et des libertés, de l’égalité et de la dignité de tous les hommes… mais pas seulement ! Jaurès est aussi l’un des premiers, pour ne pas dire le premier, dans une démarche clairvoyante mais sans doute précoce pour l’époque, qui appelait à ce que l’on nommerait aujourd’hui « le co-développement » et les relations « gagnant-gagnant » avec le Maghreb, l’Afrique et le grand Orient.

Il importera donc, à l’occasion de cette escapade méditerranéenne dans la pensée jaurésienne, de mobiliser ses grandes paroles afin d’en mesurer la portée et d’en approcher le sens. Cela sera aussi l’occasion d’en souligner la déconcertante, et certainement bien malheureuse, actualité. Nous ne manquerons pas, par ailleurs, dans une démarche prospective, d’attirer l’attention sur l’urgente entreprise qui devra être entamée, par de-là les mers et les Océans, pour présenter, vulgariser et diffuser davantage le Message Jaurésien. Message indispensable à un monde qui espère et une jeunesse qui n’a d’autre choix que de continuer à croire dans la capacité des hommes et le talent des peuples et son aptitude à faire évoluer les choses là où le pessimisme et la fatalité semblent être devenus maîtres.

 

Farès HAYDER

Membre des amis de Jean Jaurès à Toulouse

Enseignant-chercheur en Management Stratégique (ISEG Group)

Président-Fondateur du « Cercle de réflexion méditerranéenne : Didon-Enée »