Assemblée Générale annuelle

 

Objet : RAPPEL de notre Assemblée Générale du 10 janvier 2017.

Chers(es) Amis(es) de Jean Jaurès à Toulouse,

Dans le cadre de la prochaine Assemblée Générale de notre association « Les Amis de Jean Jaurès à Toulouse », voici quelques informations et propositions à retenir :

  • Celle-ci se tiendra le mardi 10 janvier 2017 de 18 à 20 heures.

Espace des diversités et de la laïcité – Auditorium Jean-Jacques ROUCH

38, rue d’Aubuisson – 31000 – Toulouse.

Il vous est demandé, instamment, de vous inscrire, pour une bonne tenue de cette réunion.

Merci de votre compréhension…

  • La galette « républicaine et citoyenne » clôturera nos travaux.
  • Conformément à la décision du dernier CA,

La date limite de dépôt de candidatures étant le 20/12/2016 – 20 heures

Aucune inscription pour participer à cette instance ne peut être retenue, à compter de cette date.

Ordre du jour de notre AG :

  • Modifications statutaires.
  • Election du Conseil d’Administration et du Bureau.
  • Bilan d’activités.
  • Rapport financier.
  • Projets futurs.
  • Divers.

Vous souhaitant bonne réception, veuillez croire en nos meilleurs sentiments dévoués.

 

Pour le Bureau.

René LLORET.

Secrétaire Général « Les Amis de Jean Jaurès à Toulouse »

Compte-rendu du café Jaurès du 9 décembre 2016

Animé par Jean Le Pottier, conservateur délégué des antiquités et objets d’art, Directeur des Archives Départementales du Tarn

et Rémy Pech , Président des Amis de Jean Jaurès à Toulouse, professeur émérite et ancien président de l’Université Jean Jaurès.

Pour la Laïque

Un document inédit du discours de Jean Jaurès prononcé les 21 et 24 Janvier 1910 à la chambre des députés. Document acquis par les Archives départementales du Tarn, dupliqué à notre intention par Jean Le Pottier.

Rémy Pech présente le contexte international et national de la période : la guerre russo-japonaise, les révolutions russes, l’Empire Ottoman (Turquie) allié de la Triple Alliance…l’énorme tension en Europe (bruits de bottes anticipateurs). Jean Jaurès dont c’est le dernier discours sur l’école s’impliquera désormais pour la Paix au sein de l’internationale socialiste. Les querelles internes à «  la gauche » en 1910, le portent à affirmer que la laïcité est ce qui rassemble la gauche.  Si Briand est le « père » de la loi de 1905, Jaurès est son « parrain » selon Jean Baubérot  (cité par V. Duclert, Jean Jaurès, Pour la laïque, Livre de poche, 2016). Or, en France, l’école laïque est violement attaquée : querelle des manuels scolaires, refus des sacrements pour les parents dont les enfants fréquentent l’école laïque, journaux à l’index (La Dépêche du Midi…). Ce débat sur la laïcité est toujours en gestation.

Notes de Jaurès en main, les participants ont décrypté et retrouvé les éléments présents dans le discours sous la houlette de Jean le Pottier avec les incises de Rémy Pech. Lors de ce T.D., certains ont émis des hypothèses soumises à nos chercheurs. Prononcé le 21 et le 24 Janvier ce discours-fleuve a mûri dans l’esprit du tribun sans qu’il l’eût rédigé. Il est empreint de lyrisme imagé et les expressions notées et décryptées ne se retrouvent pas toutes dans le discours. Lors de ce travail collectif et interactif nous avons croisé les principales problématiques liées à la laïcité. Nos trois guides, en effet les interventions de Rémy Cazals ont beaucoup apporté au groupe, nous ont éclairés sur les interruptions des opposants à Jaurès s’emparant de grandes figures de l’histoire comme Aristote, Copernic, Galilée, Pasteur…Nous apprenons aussi que Barrès l’incroyant interrompt Jaurès pour défendre l’Eglise ! Ceci pour des raisons politiques…

A partir de la querelle des manuels scolaires et de leur critique, nous avons pu toucher du doigt la grande difficulté d’écrire l’Histoire. Chaque époque doit être jugée en elle-même, il faut rendre justice à chaque époque. La question du monopole scolaire devient centrale face aux attaques menées par l’Eglise, cependant comment le revendiquer lorsque les classes de l’école laïque regroupent 80 à 90 élèves parfois. C’est alors que la question scolaire rejoint la question sociale. Face à ce défi la gauche doit rester unie selon Jaurès. Le monopole de l’Ecole Laïque est un idéal.

Note : rédigé de sa main nous n’avons aucun texte complet du discours de Jaurès qui a parlé six heures. Il a été retranscrit par les sténographes de l’Assemblée, a paru au Journal Officiel du lendemain et dans l’Humanité.