Léon Blum, une vie héroïque

Quand on pense à Léon Blum, on voit toujours des images de camping et de vacances au soleil. Les congés payés, c’est lui, les horaires réduits, c’est lui.

Président du Conseil et chef du gouvernement du Front populaire de 1936 à 1938, il a mené des réformes qui affectent encore notre quotidien, et l’imaginaire de la haute qualité de vie en France ne s’est pas tari. Léon Blum a pris de l’importance dans la politique française. Non pas parce qu’il était juif, mais parce qu’il avait proposé la libéralisation morale dès 1907 dans un traité sur le mariage publié la même année. Pas question de s’en prendre à l’institution, au lieu d’assurer sa solidité en donnant aux femmes autant de liberté affective et sexuelle qu’aux hommes pour assurer la pérennité du couple.

Le 22 novembre 2022 à 18 h, nous avons assité à la conférence d’Antoine Tarrago dans le cadre des Cafés Jaurés : Léon Blum et les femmes à l’auditorium Jean-Jacques Rouch, Espace Diversités Laïcité à Toulouse.

Voici une serie de podcasts sur Blum proposée par France Inter

Philippe Collin interroge les jeunes années de Léon Blum pour comprendre comment s’est forgé son humanisme, son sens de la justice sociale, tout droit hérités de sa foi familiale, sa tradition juive et de sa passion pour la littérature.

Article du journal  » Le Monde du 6 décembre « 

PROJECTION DU FILM DE FRANCIS FOURCOU

LAURETTE 1942, UNE VOLONTAIRE AU CAMP DU RECEBEDOU

lundi 28 novembre à 19 heures au cinéma le Cratère à Toulouse

SYNOPSIS

Eté 1942, Laurette Monet, jeune protestante, alors étudiante en théologie en zone Sud qui avec l’innocence et l’énergie de ses 19 ans, découvre en s’engageant dans la Cimade (Comité Inter Mouvements Auprès des Evacués) le camp d’internement français de Récébédou, au moment des grandes déportations de l’été 1942. Laurette accompagne, protège les populations internées par le gouvernement de Vichy: Juifs allemands, autrichiens, hongrois, antinazis expulsés par Hitler, antifascistes, républicains espagnols ou résistants, indésirables à la police du Maréchal. Face à l’horreur de ces antichambres de la solution finale, la conscience de cette protestante humaniste, femme parmi d’autres femmes, bascule dans la résistance.

 Ce film Laurette est réalisé par notre ami Francis Fourcou en marge des manifestations célébrant la mémoire de Mgr Saliège et de sa cèlèbre lettre s’insurgeant contre la persécution des Juifs en 1942.

Avec Maurice Sarrazin dans le rôle du Cardinal Saliège,

AVEC ANNA LIABEUF – BARBARA TOBOLA – PATRICE TEPASSO – CORINNE MARIOTTO – FRANCIS AZEMA – DANIELLE CATALA

Pour en savoir plus sur Saliège et son rôle en 1942 : http://www.ajpn.org/juste-Jules-Saliege-2513.html

Pour en savoir plus sur Laurette : Les miradors de Vichy de Laurette Alexis-Monet – Grand Format – Livre – Decitre

Un débat sera animé par Maurice Lugassy du Mémorial de la Shoah et par Francis Fourcou, réalisateur

Conférence d’Antoine Tarrago : Léon Blum et les femmes. Auditorium Jean-Jacques Rouch, Espace Diversités Laïcité , 22 novembre 2022 à 18 h.

Par son livre « Du mariage », qui a suscité bien des polémiques à sa parution en 1907, Léon Blum s’inscrivait dans le combat féministe en préconisant des expériences amoureuses pour les deux sexes avant le mariage.

En juin 1936, il nomme trois femmes dans son gouvernement de Front populaire, alors même qu’elles ne bénéficiaient pas encore de la pleine citoyenneté. Le dirigeant socialiste préparait ainsi une reconnaissance des droits qui sera effective à la Libération.

Auteur d’une thèse récemment soutenue, Antoine Tarrago évoquera aussi le rôle important des compagnes successives de Blum dans sa vie personnelle et politique.

ouvrage d’Antoine Tarrago

Ecoutez l’émission de France Culture : Jaurès : “Le capitalisme porte en lui la guerre”

Le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée porte l’orage” , cette phrase est prononcée par Jean Jaurès lors d’un discours à la Chambre des députés le 7 mars 1895. Jaurès s’exprime sur trois grands thèmes : la démocratisation de l’armée ; l’inanité d’une guerre de revanche contre l’Allemagne ; les liens entre capitalisme et guerre, et entre socialisme et paix. En effet, pour Jaurès, le capitalisme porte en lui la guerre à deux niveaux : non seulement car il organise une hiérarchie entre les classes sociales et pousse les opprimés à la révolte mais aussi car il organise une compétition entre les puissances économiques à l’international, entre les détenteurs de capitaux, ce qui vient briser la solidarité ouvrière (l’Internationale socialiste promue par Jaurès). Dès lors, face à ce refus de la violence et de la compétition économique et mû par un idéal de concorde égalitaire, Jaurès propose un socialisme républicain.

Capitalisme et “guerre” des classes : Jaurès et la cause sociale

Durant ses années de militantisme à Toulouse, la question sociale s’est totalement imposée à Jaurès. L’épreuve de la question sociale est capitale dans son passage au socialisme. Jaurès est auprès des ouvriers, des mineurs et des paysans du Midi et il observe le terrain afin de concevoir des solutions pour résoudre la question sociale. Cet engagement fonde son socialisme dans la pratique autant que dans la théorie. Jaurès choisit le voie réformiste plutôt que la voie révolutionnaire, il pense qu’il faut progressivement socialiser la production, Alain Chatriot précise « dans une logique républicaine, il veut que les réformes sociales progressent et il considère qu’il faut essayer de faire voter tout ce qui peut l’être, tels le code du travail, les premières lois sur les retraites. Par ailleurs, il y a une radicalité chez Jaurès dans le projet de réformes de l’ensemble de la société« . Parmi les grandes batailles dans lesquelles s’engage Jean Jaurès, il y a celle de l’impôt sur le revenu afin d’instaurer une politique redistributive, d’après Gilles Candar « Jaurès veut soutenir les luttes ouvrières, constituer une force socialiste. Il voudrait que la gauche politique, le parti radical de l’époque applique son programme radical-socialiste« .

Capitalisme et concurrence : Jaurès face au concert des Nations

Entre la guerre de 1870 et la guerre de 1914, Jaurès a été très préoccupé par la question de l’internationalisation des économies dans un contexte de tensions entre nations européennes. Jaurès s’insinue ainsi dans le débat français qui oppose le libre-échangiste Caillaux à Méline (président de la Chambre des députés), qui fait voter des mesures protectionnistes en 1892. Selon Alain Chatriot « Jaurès condamne le tarif douanier car il le considère inefficace et surtout inégalitaire, car en défendant le prix, le tarif défend certes des petits producteurs mais surtout les très grands producteurs. Il considère que le protectionnisme doit s’accompagner d’une réforme fiscale« . Par ailleurs, Jaurès en appelle à une solidarité entre le monde ouvrier urbain et la démocratie rurale, Gilles Candar le précise « on demande à Jaurès de rédiger le complément du programme agraire du parti ouvrier. Il est considéré comme un spécialiste des questions paysannes et agricoles dans le socialisme-marxisme. Il élabore des éléments de ce programme, avec des réformes très concrètes sur les baux de fermage, le métayage, des dispositions fiscales et sociales de soutien aux petits paysans« .

cliquez sur l’image pour lancer le podcast

Références sonores :

  • Extrait du film Jaurès, naissance d’un géant
  • Lecture d’un extrait du discours de Jaurès “Pour un socialisme douanier” le 17
    février 1894 à la Chambre des députés
  • Lecture d’un extrait des Cloches de Bâle, Louis Aragon
  • Lecture d’un extrait des Applications de la solidarité sociale de Léon Bourgeois

Références musicales:

Compte rendu : Thomas VALERO Café Jaurès du 26/10/2021 trois variations des mémoires jaurésiennes poésies, bande dessinée, street art.

JAURES en poésies et en chansons
                    *1914-1924: Du martyr à l’affirmation du saint laïque .
Cette décennie fixe la chanson de geste Jaurésienne . Dés le mois suivant l’assassinat , des poèmes paraissent dans la presse socialiste ( Ernest Montusès , Anna de Noailles , Maurice Bouchor et Montéhus écrivent chacun un poème ).
Se dégagent l’horreur et le choc de l’assassinat , le génie , la culture et la bonté de Jaurès.Dés la fin de la guerre , en 1918 , Jaurès est présenté non seulement comme l’homme de l’idéal de paix mais aussi comme l’homme qui avait prédit le carnage .  Il devient tribun et prophète .
                         
                          * De l’entre deux-guerres à l’après guerre : situer Jaurès dans le  panthéon de la gauche.
La beauté d’une rengaine ou la célébrité d’un auteur ne peuvent justifier à elles seules la postérité de certaines œuvres . La transmission orale a joué son rôle lors des commémorations .
La fin de la seconde guerre mondiale  a bouleversé l’Olympe socialiste: la collaboration d’anciennes figures de la gauche non communistes aux crimes et exactions du régime de Vichy autant que la participation de socialistes à la Résistance a redistribué les places dans la hiérarchie mémorielle .La poésis illustre ce mouvement de refonte ( en 1945 , parution du poème  » Recueillement  » de Francine Andrieu )
Jusqu’au centenaire de la naissance de Jaurès, on ne trouve quasiment plus dans la presse socialiste ou communiste des odes à la mémoire des anciens .

                              *De 1977 à nos jours , oscillation entre la banalisation , la réification et l’incarnation de l’idéal .
Dans son dernier album ( 1977 ), Jacques Brel a chanté Jaurès . En mai 1981 François Mitterrand devient président mais les références à Jaurès sont rares . La musique partisane semble passée de mode .
Mais Jaurès est ancré dans le paysage urbain par l’intermédiaire de rues , places , statues , arrêts de bus ou de métro. . . Il revient dans la chanson en quittant son statut d’Apôtre de la Paix ou d’ homme de l’idéal : Jaurès-Stalingrad ( 1981 ) par le groupe alternatif  » La souris Dé glinguée « ,  » les corons  » de Pierre Bachelet . . .
L’exercice du pouvoir par les socialistes a séduit autant qu’il a déçu . Chanteurs et poètes se sont fait l’écho de cette déception : Jaurès est convoqué comme un témoin , un idéal à atteindre , une référence : Le chanteur des rues (Michel Sardou , 1992 ; Lettre à mon fils , Serge Lama , 2016 ;Tryo , 2016 )

JAURES , personnage de BD et de romans graphiques .

                *La première BD consacrée à Jaurès est une initiative municipale de la ville de Castres .
La deuxième ,prés de 30 ans plus tard .
Dans Sang Noir ,Jaurès incarne la voix du socialisme s;opposant à la répression menée par Clémenceau. L’usage des person Jaurès .
nages historiques permet de situer la narration dans une époque et lui donner une crédibilité .
Tout comme la poésie et la chanson la BD situe Jaurès dans le champ du modèle , de l’idéal .
                      *JAURES dans le street-art .
§ Initiatives privées :
Dans le 19° arrondissement de Paris , 2 artistes ,Toons et Retro graffitism réalisent 2 Jaurès en juillet et septembre 2012 . _A l’entrée du siège du PCF , petit collage de Julie Feydel . A proximité de l’université Paris 7- Diderot , collage de Jean-Marc Paumier.
_ A Champigny , en 2013 , Stéphane Assad , graphiste , réalise un portrait de Jaurès .
_ 2 pochoirs sont connus : en 2014 , à Lyon ,sur un trottoir et en 2016 celui de Pascal Barrand.
§ Commandes publiques et privées  :
Cas d’Imphy . Commande du maire socialiste en 1992 . A Hussigny-Godbrange ,commune minière de Meurthe et Moselle , fresque sur un mur de la caserne des pompiers .
_ A Metz , sur un pilier de pont .
_ Mais aussi à La Bellevilloise à Hirson .
  La place de Jaurès dans le street – art n’est qu’ une parcelle venant s’ajouter à d’autres . C’est une pièce mémorielleou unebranche du faisceau contribuant à construire la mémoire de Jaurès .

« Le rail, la poste et autres progrès : Lettres de Pierre Lucien Cayrol – 1839/1859 ». Par Rémy CAZALS

Mardi 4 janvier 2022 à 18 heures. Espace Diversités & Laïcité – 38, rue d’Aubuisson – Toulouse

Professeur émérite à l’université de Toulouse-Jean-Jaurès, Rémy Cazals a beaucoup écrit sur l’histoire de l’industrie à Mazamet. Il a aussi découvert des personnages inconnus ou méconnus et a publié les écrits qu’ils nous ont laissés. Parmi eux, le poète Venance Dougados, la militante féministe Marie-Louise Puech-Milhau, Gustave Folcher combattant de la Deuxième Guerre mondiale, le tonnelier Louis Barthas caporal en 1914-1918.

1839-1859, deux décennies au cœur du XIXe siècle.

À l’âge de 18 ans, Pierre Lucien Cayrol monte à Paris afin de préparer Polytechnique. À l’issue de ses études, il devient officier du génie à Metz, puis dans l’Est algérien où il construit des routes, et encore à Cherbourg, en Corse, à Montpellier, Sète et Port-Vendres. Durant cette période, il écrit à sa famille restée à Carcassonne 180 lettres qui font connaitre un jeune homme attachant. C’est là le premier intérêt de ce livre.

De grands personnages figurent dans cette correspondance : le roi Louis-Philippe, Armand Barbès et François Arago, Napoléon III et le bandit corse Massoni. Sans oublier la merveilleuse tragédienne Rachel.

Mais le principal intérêt de ces lettres est ailleurs. Pierre Lucien est le témoin et l’utilisateur des progrès réalisés dans tous les domaines, qu’il s’agisse du transport de passagers et de marchandises, de la transmission du courrier par la poste et des nouvelles par le télégraphe, de la vaccination et des cures thermales, de la lutte contre l’épidémie de choléra, du daguerréotype et des magasins de prêt-à-porter. Le lecteur découvre les progrès en même temps que l’auteur de cette correspondance qui fournit

éclairage concret sur l’évolution des conditions de vie de la société française.

Le pass sanitaire sera demandé à l’entrée.

Prochaine Assemblée Générale

Assemblée Générale de l’association Les Amis de Jaurès

le mardi 18 Janvier 2022 – 18 heures 

à la Bourse du Travail – Place Saint Sernin

Cette AG aura lieu, à la suite du Café Jaurès, en présence de Gilles CANDAR qui interviendra sur « La Société d’Etudes Jaurésiennes », instance qu’il préside avec un dévouement et une fidélité exemplaires au grand homme.

Nous ferons le point sur nos activités passées et aborderons notre programme d’activités à venir

Le bilan financier et le renouvellement de nos instances seront également à l’ordre du jour.

Conformément à nos statuts, les membres du CA sont tous démissionnaires et l’appel à candidatures est ouvert jusqu’au 31 décembre 2021.

Nous clôturerons cette soirée avec la traditionnelle galette républicaine et le verre de l’Amitié Jaurésienne, cette année, à la Bourse du Travail, salle Jean Jaurès, car l’espace  Diversités est indisponible.

Nous contribuons tous ensemble à défendre une certaine idée d’un monde apaisé au travers de nos rencontres régulières, porteuses d’espoir, sans omettre la mémoire de notre HISTOIRE …

Le Bureau vous remercie par avance de votre présence et de votre soutien. 

« Jean Jaurès : OSER L’IDEAL »

Notre intervenant et ami Camille Grousselas abordera la pensée et l’héritage de Jaurès de la manière suivante : « Jean Jaurès : OSER L’IDEAL »

Jeudi 18 novembre 2021 à 18 heures.

Espace Diversités & Laïcité

38, rue d’Aubuisson – Toulouse

Montrer un Jaurès souvent méconnu qui révèle cependant l’homme tout entier. Ce qu’on a appelé l’arrière-pensée de Jaurès est en réalité la pensée vivante du Jaurès en action. Un penseur et un acteur exceptionnel de l’Universel.

« Un continent » aimait à dire de Jaurès Madeleine Rébérioux. Explorer une partie de ce continent, celui du pjilosophe, ou plus exactement celui du métaphysicien Jaurès, c’est ce que Camille Grousselas fait. Qu’est-ce que Dieu pour Jaurès ? Qu’est-ce que le réel ?

La réalité du monde sensible, pour reprendre le titre de sa thèse de 1892, n’est pas seulement un écrit d’universitaire mais un acte qui l’engage tout entier et jusqu’à ses dernières heures. L’espace et la sensation sont deux thèmes qui marquent le Jaurès écrivain, poète dans l’âme, dont l’expression la plus aboutie et la plus connue est bien sûr le Jaurès puissant orateur. Replacés dans leur dimension métaphysique, c’est toute l’éthique jaurésienne qui se manifeste et qui trouve sa concrétisation dans son socialisme qui veut « oser l’idéal » et tendre vers une cosmopolitique.

« Jaurès écrivain »
De Camille Grousselas
Préface de Stélio FarandjisMadeleine Rebérioux
FeniXX réédition numérique (Espace européen)
Collection Essais d’histoire politique

Jaurès vivant, trois variations des mémoires jaurésiennes

Thomas VALERO au prochain café Jaurès : trois variations des mémoires jaurésiennes poésies, bande dessinée, street art.

Mardi 26 octobre dès 18 heures.

Espace des Diversités et de la Laïcité – 38, rue d’Aubuisson – Toulouse

Quel est le point commun entre le chanteur Jacques Brel, le groupe Les Fatals Picards, la poétesse Anna de Noailles, le graffeur C215, le dessinateur Jean-David Mourvan ou le groupe de punk La Souris Déglinguée ? Jaurès.

C215 Christian Guémy a voulu rendre hommage au grand homme pour le centième anniversaire de cet acte tragique et révoltant.

Depuis plus d’un siècle, on observe les multiples interpénétrations des mémoires jaurésiennes comme l’odonymie, la statuophilie, les mémoires littéraires de la figure de Jean Jaurès chez Proust, Aragon ou Nizan et d’autres…

Loin du prestige des statues, des noms de rue et des bâtiments publics — en somme, loin de la monumentalité de ces mémoires — une étude, poétique et artistique de la mémoire jaurésienne permet de signaler les grandes évolutions de celle-ci.

Sans viser à l’exhaustivité, ces trois évocations — poésies et chansons, street art et bande dessinée — viendront mettre en relief les continuités, les ruptures et les recompositions d’une mémoire, bien vivante, depuis le 1er août 1914.

Thomas VALERO.

Thomas est militant associatif et politique. Ancien collaborateur parlementaire et directeur de cabinet d’un maire de la métropole de Montpellier (Clapiers), il est actuellement collaborateur du groupe Socialiste, Écologiste et Républicain (groupe majoritaire dans la majorité) à la mairie de Montpellier.

 En décembre 2019, il a soutenu, sous la direction de Christian Amalvi, une thèse en histoire contemporaine intitulée Les Cendres et la Flamme, les mémoires de Jean Jaurès de 1914 à nos jours.